Christophe Cheverry, Le champ de Higgs

Le champ de Higgs serait apparu juste après le Big Bang, par transition de phase. Avant, toutes les particules étaient sans masse, comme des anges. Après, les bosons de jauge W et Z de l’interaction faible seraient brusquement devenus massifs, et se seraient ainsi vus dotés d’un temps propre. On peut donc dire avec Étienne Klein que « le boson scalaire de Higgs », l’une des clefs de voûte du modèle standard, s’apparente à son anagramme « l’horloge des anges ici bas ». Mais au fait, quels sont les concepts et équations qui se cachent derrière ces interprétations ? On tâchera d’en donner une idée.

IRMAR
URL de Vidéo distante
Niveau
nouveau
Mathematical field
scientific computing